La Petite Escalère. Photo (c) MartineFougeron

Le jardin

« Au XVIIIe siècle, les forêts marécageuses connues sous le nom de Barthes avaient été assainies grâce aux Hollandais qui avaient apporté dans la région leur savoir des canaux. Gilbert sut convaincre Paul qu’ils pourraient retrouver et drainer ces canaux. Et petit à petit, au rythme de nouvelles installations qui venaient prendre racine, Paul et Gilbert multipliaient les promenades dans la forêt si longtemps impénétrable. »*

Située dans les « Barthes » de l’Adour, La Petite Escalère s’étend sur 28 hectares de prairie, de forêt et de tourbière. Ensemble de terres basses dont le niveau moyen est à un mètre sous le niveau des basses eaux, ces terres principalement agricoles servent de grands réservoirs de rétention lors de grandes crues.
Par fortes pluies, les « Barthes » de l’Adour sont soumises aux inondations et le jardin et la collection de La Petite Escalère sont à la fois témoins de la beauté de ce processus naturel et victimes des dévastations qu’il implique régulièrement. Doté d’une faune et flore particulièrement riches, La Petite Escalère est située sur une zone Natura 2000 protégée.

*Tiré de « Jardin secret », un texte de Dominique Haim publié dans le Carnet nº1 de La Petite Escalère en 2011.