Théodora Barat

Théodora Barat / The Man with the X-ray Eyes (Roger Corman, 1963)

Théodora Barat / The Man with the X-ray Eyes (Roger Corman, 1963)

Site de l’artiste

vimeo.com/theodorabarat


Actualités

Audi Talents Award 2016
Mai 2016
Lauréate – Catégorie Art Contemporain
Jury : José-Manuel Gonçalves, Jean-Baptiste de Laubier,
Jérôme Ruskin, José-Manuel Gonçalves, Constance Guisset,
Patrice Lamothe, Mathieu Kassovitz.

Le travail de Théodora Barat apparaît comme un «terrain», où film, sculpture et installation s’entremêlent, apportant narration à l’un, volume à l’autre. La nuit y est omniprésente. Une lumière artificielle vient redessiner les contours, les profondeurs.

Née en 1985, elle a étudié aux Beaux Arts de Nantes où elle a surtout développé un travail autour de la projection et de l’installation vidéo. En 2010 elle intègre le Fresnoy – Studio national des arts contemporains. Elle y réalise son premier film « Or anything at all except the dark pavement », un travelling muet tournée en 16mm, librement adapté d’un texte de Tony Smith où il relate une virée nocturne sur une autoroute en construction. Ce film a été sélectionné dans de nombreux festivals comme Les rencontres Internationales Paris/Berlin/Madrid, IndieLisboa, Côté court, ou encore Boston Video Art. La version installation, projeté sur une tôle d’aluminium cabossé, a notamment été exposée lors de la carte blanche de Sandra Mulliez à la galerie Bendana Pinel.
Théodora remporte en 2012 le prix de la résidence d’artiste à Côté court. Lors de cette résidence d’un an, elle réalise Panorama zéro qui obtient le prix Expérience du festival de court de Nice 2014. Son travail d’installation est exposé dans des lieux comme Glassbox (Paris), La Fabrique (Toulouse), Contemporary Art Center (Vilnius, Lituanie), LABoral (Gijón, Espagne). En 2015, elle est pré-sélectionnée pour le Prix Découverte des Amis du Palais de Tokyo. Elle est lauréate des Audi Talents Awards 2016 dans la catégorie art contemporain pour son projet « Learning from New Jersey ».
Parallèlement, Théodora continue à développer son travail de sculpture, d’installation et de photographie lors de résidences comme à Glassbox, à La Petite Escalère, à Pollen ou au CNES-Observatoire de l’espace.

Théodora Barat a passé 3 semaines à La Petite Escalère au printemps 2014.