Shirley Paes Leme, Sans titre VI, de la série Desenha-çao (dessin action), 1998 (détail). Suie sur papier, 39 x 28 cm. Photo (c) Shirley Paes Leme.

« Mythes et création : l’araignée à l’œuvre »
Samedi 23 et dimanche 24 septembre 2017

Portes ouvertes - 23-24 septembre 2017
Inscription à partir du 4 septembre 2017

Pour assister à l’un de ces événements, une inscription préalable est nécessaire. Merci de bien vouloir nous envoyer un e-mail à contact@lpe-jardin.org et en nous indiquant vos noms, prénoms (ainsi que ceux des personnes qui vous accompagnent, groupes inférieurs à 8 personnes), la date de votre visite et/ou l’événement auquel vous aimeriez assister.

S’inscrire

Afin de poursuivre son exploration de la figure de l’araignée, La Petite Escalère ouvre les portes du jardin et de la collection et propose un week-end autour de ses représentations dans l’art, la littérature, le cinéma…

 

Samedi 23 septembre
Conversation | 15h
Marie-Laure Bernadac et Bernard Marcadé

Dialogue entre Marie-Laure Bernadac, conservatrice honoraire du patrimoine, auteure de plusieurs ouvrages sur l’œuvre et la vie de Louise Bourgeois dont une nouvelle biographie à paraître chez Flammarion fin 2017, et Bernard Marcadé, critique d’art et commissaire d’exposition, préfacier de la réédition chez VillaRrose des Araignées, un texte du scientifique d’Emile Blanchard publié pour la première fois en 1886.

Film | 16h30

Projection de Tatouage (Japon, 1966, 86 min), un film de Yasuo Masumura.

Dimanche 24 septembre
« Tisser sa toile : l’araignée comme créatrice aujourd’hui »  | 15h

Conférence d’Annabelle Ténèze, conservatrice du patrimoine et directrice du Musée des Abattoirs de Toulouse / Frac Occitanie.
Dans les Métamorphoses, Ovide raconte comment Arachné, jeune et brillante fileuse défiée par Minerve, attente à sa vie lorsque la déesse détruit son ouvrage où elle avait tissé avec perfection et vérité l’histoire des crimes des dieux. Prise de remords, Minerve métamorphose la jeune femme en araignée. La figure ambiguë de l’araignée créatrice demeure aujourd’hui, grâce aux Mamans de Louise Bourgeois, un répertoire de formes poétiques et revendicatrices pour les artistes femmes de la nouvelle génération. D’autres artistes se sont emparés ou s’emparent au sens propre du travail de l’araignée (Shirley Paes Leme, Tomás Saraceno…), avec une sensibilité accrue au vivant et à l’écologie : quand l’art et la nature ne font qu’un.

Dansons la Tarentelle! | 16h30

La pizzica taranta, danse traditionnelle du sud de l’Italie, était à l’origine un rituel pour guérir de la morsure de la tarentule. La Petite Escalère propose un spectacle-conférence mené par deux danseurs et une musicienne  del’association SuDanzare pour découvrir l’histoire mystérieuse de cette tarentelle à travers l’image, la musique et la danse, suivi d’un atelier ouvert à tous!