Christine Crozat, O.F., 2012. Technique mixte sur papier, 24 x 17 cm.

Christine Crozat
Artiste plasticienne

Résidences - Printemps 2012

De nationalité française et suisse, Christine Crozat vit et travaille à Lyon, à Paris et dans le TGV. Plasticienne, elle pratique aussi bien le dessin, le wallpaper, la sculpture, la photo, l’installation, ou la vidéo avec l’artiste français Pierre Thomé.

Son travail a été souvent présenté en France et en Europe, avec d’importantes expositions personnelles, notamment Double (2012, Espace art plastique, Vénissieux), Et à partir de là (2009, Musée des Beaux-arts, Caen), et Tropismus (2006, Institut français de Prague, République Tchèque). Elle a participé également à de nombreuses expositions collectives comme Jeux d’artistes (2012, Musée-Château, Annecy); Circuit céramique, la scène française contemporaine (2010, Cité de la céramique, Sèvres), Décalage, collection du CNAP, (Centre culturel F. Villon, Yaoundé, Cameroun), ou la foire Drawing Now (2010, School Gallery, Paris).

Au printemps 2012, elle a été accueillie en résidence à LPE et résume ainsi son expérience :

« S’appuyer sur l’histoire. Chercher la poésie d’un nouveau lieu, déambuler, repérer, organiser les notes. Couper chaque jour les roses, me mets au rythme du jardin de la petite escalère. Le travail s’amorce… »

 

 

Journal double, 31 mai – 11 juin 2012
La Petite Escalère, Christine Crozat
Journal visuel « double » de sa résidence à LPE

31 mai 2012, Portrait au rouleau de foin

31 mai 2012, Portrait au rouleau de foin

« 1 de 23 »

Pierre Thomé, La feuille, la racine, la tige.
Carnet nº2, éd. La Petite Escalère, 2013.
Autour du travail de Christine Crozat à LPE

« Là-bas c’est le moura, infini comme la mer.
Mer d’huile de fougères.
Mer agitée d’herbacées.
Et d’un coup tout le ciel.

Ici le reflet de l’ombre des feuilles dans un rectangle de lumière sur un mur de l’atelier. Ici une autre fenêtre, l’écran de la caméra qui enregistre ce reflet. Ce reflet dansant, extrait de son environnement, cadré, lui donne une vie hors de l’instant, hors du lieu, du jardin, du parc, hors de La Petite Escalère. »