Denis Boutin, Marie Cosnay et Pierre Vilar à La Petite Escalère, le 9 octobre 2017. Photo Barbara Fecchio.

Portes Ouvertes
Samedi 7 et dimanche 8 octobre 2017

Portes ouvertes - 7-8 octobre 2017
Inscription à partir du 4 septembre 2017

Pour visiter le jardin et la collection et/ou assister à l’un de ces événements, une inscription préalable est nécessaire. Merci de bien vouloir nous envoyer un e-mail à contact@lpe-jardin.org et en nous indiquant vos noms, prénoms (ainsi que ceux des personnes qui vous accompagnent, groupes inférieurs à 8 personnes), la date de votre visite et/ou l’événement auquel vous aimeriez assister.

S’inscrire

Les prochaines portes ouvertes du jardin et de la collection de La Petite Escalère auront lieu les 7 et 8 octobre 2017, de 14h à 18h. À cette occasion, nous vous proposons plusieurs événements :

Pendant tout le weekend
Garage de LPE

Deux vidéos réalisées par Barbara Fecchio pour Sculpture Nature, le blog de La Petite Escalère, au sujet des installations d’Edith Derdyk à LPE en 2017 et d’Asier Mendizabal en 2016.

Samedi 7 octobre | 16h
L’espace entre !
Marie-Ange Guilleminot

En conversation avec Pascale Rousseau-Dewambrechies

La Petite Escalère propose une rencontre entre l’artiste Marie-Ange Guilleminot et Pascale Rousseau-Dewambrechies autour de L’espace entre !, une œuvre issue d’une commande de l’équipe du Centre médico-psychologique pour enfants et adolescents de Gaillac (Tarn), dans le cadre de l’action des Nouveaux commanditaires initiée par la Fondation de France.
La commande proposait : « Un(e) artiste pourrait réaliser une œuvre à destination des enfants que nous recevons pour introduire un minimum, vital, de désordre qui réveille la pensée ». Marie-Ange Guilleminot a imaginé et conçu une œuvre meuble, cabane, espace transitionnel de jeu, qui a pris place dans la salle d’attente du CMPEA, « entre de l’attente et du soin, dans l’attente de faire ou dans celle de dire » en février 2016.
Née en 1960 à Saint-Germain-en-Laye, Marie-Ange Guilleminot utilise différent médiums comme la sculpture, la vidéo, le livre, la performance. Elle met en scène l’appropriation des objets qu’elles conçoit et qu’elle qualifie de sculptures d’usage pour leur qualité d’objets à manipuler non pas seulement par elle-même mais aussi par le public.
Pascale Rousseau-Dewambrechies est Présidente de la Fondation de France Sud-Ouest, Présidente de L’Accompagnatrice, fondation familiale sous égide de la Fondation de France, et romancière.

Dimanche 8 octobre | 15h
Rencontre – Lecture
« Du lieu au lien »
Marie Cosnay et Denis Boutin
En conversation avec Pierre Vilar

La Petite Escalère accueille l’auteure Marie Cosnay et le travailleur social Denis Boutin afin d’évoquer « Du lieu au lien », un projet à l’initiative de La Petite Escalère dans le cadre d’un partenariat avec l’association bayonnaise Atherbea. Compagnonnage entre l’auteure, les personnes accueillies et les équipes d’Atherbea et du jardin tout au long de l’année 2017, ce projet entend donner à de jeunes adultes en insertion sociale et/ou, pour certains, en demande d’asile, le temps, l’espace et les outils pour donner sens à leur histoire, retouver une respiration et imaginer un avenir à travers les mots et la création artistique dans l’espace de La Petite Escalère.
Avec Pierre Vilar, ils reviendront sur les origines de ce projet, sa mise en œuvre et ses objectifs et présenteront les productions des participants et les textes de l’auteure issus de cette expérience.

« On est parti au jardin dans le camion de Denis, il faisait froid mais on a dit le mot narcisse en kurde, les langues se sont trouvé des mots de prédilection, les bonjour et les bonsoir, les dérivés de salam et de salut, mais aussi nuit et vide et plein et peur (…). M., du Sud Soudan, vingt-trois ans aujourd’hui, parle français à toute vitesse et en quatre mois le parle mieux que moi l’anglais de toute une scolarité. Pour la peine, et pour communiquer avec les autres, il s’est mis à l’anglais et au kurde. Il dessine une forme géographique creuse, il écrit, en arabe, ses nom, prénom, date de naissance, il a étudié jusqu’à ses 15 ou 16 ans, il est arrivé en France il y a quelques mois. Avant qu’il choisisse la forme de son choix, je lui ai montré de célèbres peintures de Miró et il a ri : il avait fumé? Cette réflexion adolescente, de défense, devant une œuvre qu’on ne comprend pas, est donc universelle. M. dessine à l’encre de chine, bientôt nous montre l’art de calligraphier. C. nous écrit du bout du monde, avec Henri Michaux. D. recopie des mots dans le dictionnaire anglais-français, un coup en anglais, un coup en français. Poème? il écrit M. Bientôt il écrit les mots en kurde et j’apprends à les recopier et D. s’éveille. Ses grands yeux s’éclairent. Il cherche à dire le mot calme. Calme. Cool. Détendu et merci. Il a 20 ans. » Marie Cosnay

Cet échange sera suivi par la projection du film La Jungle et la République (France, 2016, 42 min, 2016) qui revient sur l’accueil par les habitants du village basque de Saint-Etienne-de-Baigorri, d’une cinquantaine de migrants, précédemment bloqués à Calais, entre novembre 2015 et février 2016.

Pour visiter le jardin et/ou assister à l’un de ces événements, une inscription préalable est nécessaire. Merci de bien vouloir nous envoyer un e-mail à contact@lpe-jardin.org et en nous indiquant vos noms, prénoms (ainsi que ceux des personnes qui vous accompagnent, groupes inférieurs à 8 personnes), la date de votre visite et/ou l’événement auquel vous aimeriez assister. Nous vous renverrons une confirmation avec les informations concernant votre venue. Nous vous remercions par avance de votre coopération.