La Petite Escalère, automne 2016. Photo (c) Barbara Fecchio.

Portes-Ouvertes
Samedi 6 et dimanche 7 octobre 2018, 14h-18h

Portes ouvertes - Automne 2018
Inscription

Pour visiter le jardin et la collection et/ou assister à l’un de ces événements, une inscription préalable est nécessaire. Merci de bien vouloir nous envoyer un e-mail à contact@lpe-jardin.org et en nous indiquant vos noms, prénoms (ainsi que ceux des personnes qui vous accompagnent, groupes inférieurs à 8 personnes), la date de votre visite et/ou l’événement auquel vous aimeriez assister.

S’inscrire

Les dernières portes ouvertes du jardin et de la collection de La Petite Escalère pour la saison 2018 auront lieu les 6 et 7 octobre 2018, de 14h à 18h. À cette occasion, nous vous proposons plusieurs événements, dans le cadre de la saison 2018 autour du Japon, La Petite Escalère : Empreintes du Japon, Programme associé Japonismes 2018 :

Samedi 6 octobre | 16h
Rencontre avec Patrick Prouzet

Bestiaire : De l’unagi japonais à l’anguille de l’Adour

« Bestiaire », une rencontre annuelle consacrée aux animaux réels et imaginaires de La Petite Escalère, s’intéresse cette année à l’anguille, après avoir célébré l’abeille en 2015, l’oiseau en 2016 et l’araignée en 2017. À cette occasion, La Petite Escalère invite Patrick Prouzet, ancien chercheur à l’Ifremer, Président de la Société Franco-Japonaise d’Océanographie, spécialiste des pêches de l’Adour et de ses poissons migrateurs, pour une rencontre autour de ce poisson si mystérieux : « âgées » de plus de cent millions d’années, ces espèces, autrefois si abondantes au Japon comme dans l’Adour, sont aujourd’hui en forte régression.

Patrick Prouzet nous fera voyager avec les anguilles à travers les océans, découvrir leur cycle de vie si particulier, la manière de les pêcher et comprendre comment leurs rencontres avec l’homme font peser de multiples pressions sur leur devenir – surpêche, pollutions, obstacles aux migrations, destruction des zones humides – dont les effets et impacts ne peuvent être amoindris que par une vision globale de l’espèce dans son environnement.

Dimanche 7 octobre | 15h
Rencontre avec Pierre Vilar et Hervé Joubert Laurencin
Miyazaki, le ciel et le jardin

Miyazaki à La Petite Escalère, c’est une évidence qui s’impose à quiconque a parcouru les sentiers de l’une et les paysages de l’autre : la rencontre entre la sculpture et la force brute de la végétation est l’un de motifs les plus puissants de l’œuvre du maître japonais, et la rêverie omniprésente des animés trouve son répondant dans l’espace ouvert sur le ciel du jardin.
Hayao Miyazaki est l’un des maîtres de l’imagerie contemporaine. Auteur de nombreux dessins animés et fondateur des studios Ghibli, son œuvre aborde, à partir d’une culture japonaise de la nature et de l’histoire, des thèmes d’une portée universelle, qui se manifeste à travers une esthétique accessible à tous : la puissance subversive du féminin dans un monde de la domination, la métamorphose comme principe de l’évolution des formes humaines ou non, l’emprise de l’histoire face aux enjeux écologiques communs, la puissance illimitée de l’imaginaire, et surtout l’enjeu poétique et esthétique de ces deux surfaces de jeu : le ciel en mutation constante et le sol aux ressources mystérieuses.

Hervé Joubert Laurencin, critique, professeur d’esthétique et d’histoire du cinéma à l’Université de Paris-Nanterre, est l’un des plus grands spécialistes de Pier Paolo Pasolini, dont il a édité, traduit et commenté de nombreux textes et propos. Il a publié en 2018 l’intégrale des écrits du critique André Bazin aux éditions Macula. Il est en outre l’un des meilleurs spécialistes du cinéma d’animation, notamment de l’œuvre de Hayao Miyazaki auquel il a consacré un essai.
Pierre Vilar, enseignant à Bayonne (Université de Pau et des Pays de l’Adour) en littérature, histoire de l’art et histoire du cinéma, aime et admire depuis vingt-cinq ans l’œuvre de Hayao Miyazaki.

Sauf mention contraire, tous les événements proposés sont maintenus en cas de pluie ou de mauvais temps. Nous vous rappelons que La Petite Escalère est un lieu privé. Nous vous demandons donc de ne pas poster sur internet les photos prises dans ce jardin sans autorisation préalable. Nous vous remercions par avance de votre coopération.